banniere-exposition-nayart-01.jpg

Du 8 octobre au 27 novembre 2011

Xavier Carrère, Nathalie Deshairs, Enrique Mestre Jaime et Frédéric Pierre

Pour cette exposition à la Minoterie, 3 artistes peintres et un sculpteur ont croisé leur regard, le tout dans un langage singulier et contrasté.

L'exubérance de Enrique Mestre Jaime s'équilibre avec la sobriété de Xavier Carrère et l'explosion des couleurs chez Frédéric Pierre contraste avec la monochromie de Nathalie Deshairs.

Une exposition où les forces s'attirent, se repoussent, s'équilibrent pour célébrer la sensualité et la vie.

Xavier Carrère

Autodidacte dans le travail du bronze, du fer et de la pierre, curieux et doué pour l’utilisation du verre, Xavier Carrère ne veut pas se réduire à la reproduction de ce qu’il réussit, mais, sans limite aucune, il explore le monde des formes, des matières, des couleurs pour affirmer sa singularité.
L’oeuvre de Xavier Carrère est une oeuvre de la rencontre, de l’interférence ; rencontre entre les éléments, entre les matières. Il fait parler les matières et créée ainsi des sculptures composites dans lesquelles le mouvement dessine une histoire. Elle s’offre à l’imaginaire et à l’expérience sensible du spectateur.
www.xaviercarrere.com

Nathalie Deshairs

Il y a dans les tableaux de Nathalie Deshairs le commencement de quelque chose qui va prendre forme sous nos yeux et dont on ne sait rien encore sinon qu’il baigne dans une torpeur monochrome ouverte à toutes les évolutions.
Le mouvement personnifié, via une technique sans faille, encre de Chine et pierre noire. Tout l’art de l’artiste est ici de donner l’illusion du geste, de découvrir le corps, ses frontières, sa plastique dans un espace uni. Des courbes s’entrelacent, se chevauchent, se confrontent, donnant à l’ensemble du dessin une respiration saisissante. La superposition de tonalités translucides, quelques taches, quelques coulures, apportent la profondeur, l’évanescence.
Le corps humain flotte dans l’espace, c’est l’esprit qui se libère de toutes les contraintes, qui s’affranchit de la pesanteur. Et cet art est difficile, que l’on ne s’y trompe pas, nul repentir n’y étant permis…
www.nathaliedeshairs.com

Enrique Mestre Jaime

Après un séjour de plusieurs mois aux îles Galapagos, dans l’océan Pacifique, Enrique Mestre Jaime, réalise une série de dessins, peintures et gravures intitulée : Galapagos, description du trésor des îles. Cactus, tortues, mangroves et oiseaux habitent la surface des toiles.
Il ainsi question d'antiquité, d'évolution, d'histoire d'outre-mer , de géographie de lave, d'isolement de millénaire, d'adaptation au manque d'eau, de rêves lumineux, de botaniques compliquées, d'un difficile équilibre, de la beauté troublante des îles et de l'être humain.
De l’être humain si longtemps absent qui maintenant menace de sa présence, avec son progrès et son changement climatique, en rompant pour toujours le silence, la solitude et le calme de ces îles tellement délicates, maintenant si convoitées.
www.enriquemestre.com

Frédéric Pierre

Frédéric Pierre porte un regard sur la société actuelle, sur ce qui le touche et l’inspire.
Il traduit aussi ce qui se passe dans la rue et c’est en cela qu’il se rapproche de Warhol et du Pop’Art.
Il cherche à exprimer sa sensibilité à travers un langage populaire, accessible à tous, fait de formes et de couleurs. Ainsi, il peut s’adresser directement au spectateur tout en conservant une part d’intimité.
Site internet

IExposition entre-vues à la Minoterie

communication