banniere-exposition-nayart-02.jpg

Du 13 avril au 27 mai 2012

Entre peinture et sculpture, Rémi Trotereau a fait son choix, il alterne les 2.

Certains diront qu’il se cherche toujours. A ceux-là, l’artiste leurs répond que «c’est un bon moyen de ne pas faire de surplace». Entre d’autres termes, de toujours progresser et d’aller plus loin.

Il pourrait s’agir d’une promenade entre matière, force et caractère, le tout dans un registre quasi monochrome.

Ainsi, peut-il jouer sur la lumière, sur les contrastes et aller à l’essentiel !
Cette quête de l’essentiel se retrouve aussi dans le choix des matériaux qu’il utilise : bois, métal, résine, ferraille…
Un choix en grande partie influencé par les origines de l’artiste puisque Rémi Trotereau a grandi en province dans un milieu rural.

A cela, il faut ajouter l’attirance de l’homme pour l’Afrique. On retrouvera d’ailleurs dans le travail de l’artiste des carapaces ou encore des masques qui traduisent une inspiration africaine.

Revenons au style de Rémi Trotereau, un style sombre, puissant, tourmenté fait de corps mutilés qu’ils soient féminins ou d’animaux.
Une douleur qui l’anime au quotidien.

Dérangeante l’oeuvre de Rémi Trotereau, certainement mais la véritable question n’est pas là !
Trotereau apparait-il comme témoin de la réalité, dénonciateur peut-être même ou est-ce de l’inconscient dont il est question, la traduction de conflits intimes non résolus.

L’artiste laisse-t-il volontairement planer le doute en ne donnant pas de titre à ses oeuvres ?

Vernissage le vendredi 13 avril 2012 à 18h30.

www.trotereau.eu

temps forts

Autour de l'exposition, Nayart vous propose les activités suivantes :

Une conférence “Squelettes et osselets dans l'art contemporain” le samedi 21 avril à 17h
Un atelier pour enfants le mercredi 25 avril à 14h30
Une rencontre et une projection de film sur l'artiste le samedi 28 avril à 15h
Un atelier d’écriture le samedi 12 Mai à 14h30
Un concert "Vox Bigerri" le samedi 12 Mai à 14h30

communication