banniere-association-nayart-02.jpg

Il se passe toujours quelque chose à la Minoterie de Nay ! En 2004, c'est encore plus vrai. A la surprise de tous, on annonce la visite de Farah Diba, Impératrice d'Iran à la Minoterie de Nay et à son compatriote Chahab. Quelques jours plus tôt, ce dernier a reçu un coup de fil de Jean Desaunois maire de Capbis, un petit village à quelques kilomètres de Nay. Cet ancien rédacteur en chef de plusieurs agences de presse (Reporters associés, Sygmagazine et Imapress) qui a suivi la famille Pahlavi lorsqu'elle régnait en Iran demande à Chahab s'il est possible, à l'occasion de sa remise de Légion d'Honneur, d'organiser une visite de la Minoterie avec la shahbanou.

La réponse est bien sûr positive. De retour de Hollande après une exposition, Chahab se consacre aux préparatifs de cette venue exceptionnelle.

Le hasard fait bien les choses : l'exposition en cours à la Minoterie est celle de François-Xavier Fagniez dont le frère, médecin, s'est occupé du Shah.

La Shahbanou est restée une heure à Nay et a regretté que cet espace ne soit pas à Paris, pour mieux en profiter. Son intérêt s'est concrétisé quelque temps après avec l'acquisition d'une sculpture de Chahab, « La Parade » et d'une peinture, acheminées à Paris, résidence de Farah Diba, par Jean Desaunois.

pointdevuecouverture

La couverture du numéro 2930 de Point de Vue : quand il est sorti, on ne trouvait plus un exemplaire à Nay et ce n'était pas parce qu'il présentait les relations de Kate Middleton avec le prince William

merge from ofoct 1

 L'intérêt de cette édition est le reportage sur la visite de Farah Pahlavi, Impératrice d'Iran en Béarn et son arrêt à Nay, à la Minoterie.

Copie de Blue Clean Graphic Welcome Message Elementary Back to School Banner

 La presse locale n'est pas en reste et offre un bel éclairage sur la Minoterie

 

Une visite qui reste dans les mémoires 

 

Dans l'album photo de la Minoterie, il y a les clichés signés Michel Dieuzaide, témoins de la première exposition « Arts au féminin » (20 juillet-30 août 2001). Chahab se souvient de cette toute première fois comme d'un moment exhaltant, joyeux et plein d'énergie. La Minoterie, qui n'avait pas encore ouvert son artothèque, a attiré la foule pour l'occasion !

Scan 0007 Dans la salle d'exposition, Chahab et les artistes Catherine Meziat, Christine Valcke, Marie Lansac. Photo Michel Dieuzaide.

 Dans le dossier de présentation, Chahab s'exprime :
« C'est un ami qui m'a fait découvrir cette ancienne minoterie . Lorsque j'ai vu ce lieu, j'ai immédiatement su ce que je voulais en faire. Lorsque je présente aujourd'hui mon projet, on le qualifie de fou, d'utopique, d'impossible.
Un centre d'art ouvert à la création contemporaine.
Et je l'ai voulu ici à Nay.
Je suis artiste et je sais qu'il n'y a pas de région ou de lieu qui portent plus la culture. Ce n'est pas l'endroit qui définit ce type de projet. (…)
Il n'y a pas de lieu porteur de culture, il y a juste des volontés et des désirs qui s'unissent ».

 Scan 0007 Copie

La Mairie de Nay représentée lors du vernissage avec Robert Malterre, Maire et Michel Lagrave, adjoint chargé de la culture. Photo Michel Dieuzaide Scan 0009

il y a 20 ans, les débuts des expositions à la Minoterie. Photo Michel Dieuzaide

 

11

Il y a un peu moins d'un an, en janvier 2021,
la Minoterie s'est réveillée un matin couverte de neige,
ce qui nous a permis d'admirer un nouveau paysage et de s'émerveiller.

 

 

 

 

Le bâtiment industriel et son silo avaient pris des allures de château de contes de fées

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) De la rive gauche du Gave, la Minoterie se dessine
2) Une sculpture dans le jardin de la Minoterie
3) Le portail de l'entreprise Cancé à Nay (réalisation de Chahab à partir de déchets industriels)

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Le canal qui longe la Minoterie et la promenade
5) La sculpture oiseau
6) La Minoterie vue du jardin

logo nouvelle aquitaine 1         logo cd64 1      logo ccpn 1      logo villedenay 1