Trotereau Rémi

...je ne savais pas écrire mais dessinais déjà des cartes pour inventer mon espace...il me semblait naturel d'inventer. ...on ne m'a jamais appris la question à l'école (ou seulement les questions qui ont des réponses). interdire la question, n'est-ce pas condamner l'aventure? Je suis dans la grange et la chose qu'on dit sale- boue, paille, poussière- je lui rends hommage - toile et sculptures - je laisse une pincée de cette mémoire, je fais une greffe, je donne une relique de ma chapelle. j'exhume un passé en le réinventant. Aujourd'hui...je cède aux démons non satisfaits à 20 ans : une traversée du figuratif, corps des bêtes et des êtres. Le plaisir est dans la palpitation pour qui préfère l'ombre à la proie. Funambule toujours, je marche pour ne pas tomber. Mais tire donc les ficelles?

les textes sont extraits du livre de Michèle Heng sur Rémi Trotereau, éditions Atlantica

TrotereauRemi2